Aujourd'hui: 22 Mai 2019
 
...
Date: 3/12/2016      Heure: 13:16
Nombre de visiteurs:   2039


Pourquoi l'Iran et pourquoi IKCO?

Simultanément à la 3ème Conférence internationale sur l'industrie d' automobile Iranienne tenue à Téhéran, PDG d'IKCO, Yekehzare a parlé de l'investissement dans l'industrie automobile sur la base des principaux indicateurs économiques et sociaux.

Le PDG d'IKCO a commencé son discours en classifiant les différents pays du monde comme développés, en développement et sous-développés.
Il a appelé la croissance de la population et le pouvoir d'achat en tant que deux grands indices de la demande de voitures et a déclaré: «dans les pays développés le taux de croissance de la population est négative et alors la demande de voitures est en baisse malgré leur pouvoir d'achat le plus élevé."


"En revanche dans pays sous-développés, malgré la forte croissance démographique, la demande diminue à cause du faible pouvoir d'achat. Mais dans les pays en développement, au vu de la croissance positive de la population, du taux de croissance du PIB et du développement économique; les peuples ont permis d'avoir des voitures, donc c'est plus raisonnable d'investir dans ces pays" a-t-il ajouté.


Selon lui, les pays développés ont détenue 66% de vente de voiture dans le monde, alors que ce nombre était seulement 46% en 2014. Néanmoins ces chiffres cités pour les pays en développement étaient respectivement 34% en 2005 et 53% en 2014. Il est intéressant de noter que 47% de ceux-ci ont été vendus dans les pays BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) et les pays Rising-15 ".

Yekkehzare a déclaré, "L'Iran est l'un des pays Rising-15 et devrait avoir une croissance économique importante dans les prochaines années. Les statistiques montrent une hausse du PIB et de l'investissement étrangers directs dans ces pays."

Il a également parlé des indices économiques dans les pays du Moyen-Orient et de CEI et a poursuivi «cette région a près de 575 millions d'habitants alors que l'Iran avait 30% de la part de production et 40% de la part de vente de voiture. Cette statistique montre que l'industrie automobile iranienne pourrait être un lieu d'investissement approprié pour les constructeurs automobiles mondiaux."

"Avec un PIB estimé à 403,6 milliards de dollars en 2014, l’Iran est la deuxième économie de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Sa population, estimée à 78,5 millions d’habitants en 2014, place également le pays au deuxième rang. L’économie iranienne se caractérise par un important secteur gazier et pétrolier, des entreprises de petite taille dans l’agriculture et les services, et une présence notable de l’État dans l’industrie manufacturière et les services financiers. L’Iran occupe le deuxième rang mondial des pays producteurs de gaz naturel et le quatrième rang pour ses réserves de pétrole prouvées. L’activité économique et les recettes publiques dépendent toujours largement des exportations de pétrole et sont donc intrinsèquement instables," a-t-il dit

Le PDG a ajouté "L'Iran et la Turquie ont le plus grand nombre de la production automobile dans la région qui a un besoin annuel de 4400000 unités dont 700 mille sont produites localement et 1700000 fournies par les constructeurs automobiles mondiaux."

En soulignant sur les avantages essentiels de l'Iran par rapport d'autres pays, Yekkehzare a ajouté que l'accès direct au terrain et à la mer avec des 15 pays de la région, le haute sécurité, la force de travail convenable et la capacité acceptable de l'approvisionnement des pièces détachées avec une mille usines de fabrication répondant aux normes internationales donnent l'Iran la potentiel d'être la plaque tournante de la production automobile et de l'exportation dans la région ".


Il a dit "avec plus de 79m personnes, l'Iran dispose de ressources énergétiques riches qui a une part de 25% dans son économie dont seulement 2,7% est réservé pour l'industrie automobile qui devrait atteindre 4,1% en 2025".

"La capacité annuelle de production notre pays est 2150000 voitures qui sera d'atteindre 3 million en 2025. Depuis la fondation d'IranKhodro 1966, 19 million de voitures ont été vendus dont 93% d'entre eux produit localement qui montre la part importante des producteurs locaux dans ce marché. " a- t-il ajouté.

Selon ce dernier les voitures et pièces en vente en Iran avait une valeur totale de 23 milliard de dollar en 2014. Une grande partie de cela est pour les voitures commerciales et nous nous attendons à monter à 45 à 50 milliard de dollar en 2025."


Il a dit que la chaîne de valeur d'IKCO comprend la conception et le développement, l'industrialisation, la chaîne d'approvisionnement, la vente et le service après-vente. Il a ajouté "IKCO et les fabricants de pièces ont acquis la capacité de concevoir toutes les parties des voitures à l'exception de la plate-forme, et ont également les installations nécessaires."




Votre commentaire sur cette nouvelle
Nom:
Email:  
 
 

Page d'accueil Plan du site Nous connaître Nous contacter
Centre des Communications et des Affaires Internationales du Groupe Industriel Iran Khodro.Tous droits réservés